L’huile de palme est-elle vegan ? | Veganuary

L’huile de palme est-elle vegan ?

L’huile de palme, comme son nom l’indique, est issue des fruits du palmier à huile. On la trouve dans de nombreux aliments transformés tels que des biscuits sucrés ou salés, des margarines ou des nouilles instantanées. L’huile de palme est végétalienne.

Toutefois, sa production a d’énormes conséquences environnementales et, comme la demande augmente (non seulement pour l’alimentation, mais aussi pour le biodiesel), de plus en plus de tourbières et de forêts tropicales humides sont détruites en Asie du Sud-Est pour y planter des palmiers. Vous avez probablement déjà vu les photos bouleversantes d’orangs-outans dont l’habitat est détruit pour la production de palmiers, mais un nombre incalculable d’espèces (et des millions d’animaux) sont également affectées. De plus, la déforestation et l’assèchement des tourbières exacerbent inexorablement le changement climatique.

Qu’en est-il de l’huile de palme durable ? Certes, il y a eu des contrôles et des accords afin d’établir des directives éthiques pour une production durable, mais la déforestation n’a pas cessé pour autant.

Pour ces raisons, beaucoup de gens évitent tous les produits qui contiennent de l’huile de palme, tandis que d’autres font de leur mieux pour en limiter leur consommation. L’étiquetage est aujourd’hui beaucoup plus clair qu’il ne l’était auparavant. En 2014, l’Union européenne a pris des mesures pour s’assurer que les entreprises indiquent bien « huile de palme » dans la liste des ingrédients et non simplement « huile végétale », comme s’en contentaient certaines pour éviter une mauvaise publicité. Aujourd’hui, il est beaucoup plus facile de faire un choix éclairé.

Chez Veganuary, notre objectif est d’informer sur les aliments vegan afin de rendre la transition vers une alimentation sans produits d’origine animale aussi facile que possible. Pour de nombreuses personnes, surtout lorsqu’elles deviennent vegan pour la première fois et que les options semblent tout d’un coup plus limitées, cela peut vouloir dire manger des produits qui contiennent de l’huile de palme.

Malheureusement, toute production alimentaire endommage des habitats, cause la mort d’animaux et contribue au changement climatique, de sorte que personne ne peut prétendre être parfait. L’élevage contribue le plus largement (et de loin) à ces problèmes. C’est pourquoi il est essentiel de mettre un terme à notre dépendance à la viande, au lait et aux œufs. Le passage à l’agriculture biologique et l’abandon de l’huile de palme seraient également bénéfiques pour les animaux et l’environnement.

Relevez le défi Veganuary !

Veganuary, le plus grand mouvement vegan au monde, encourage les gens à manger vegan pendant le mois de janvier et tout le reste de l’année.