Que Faire des œufs de Poules Rescapées?

Les vegan mangent-ils des œufs provenant de poules rescapées ou de basse-cour ? Nous approfondissons ce sujet brûlant…

Side profile of a backyard hen
Image Credit: AdobeStock

De nombreuses personnes accueillent des rescapées du commerce des œufs dans leur jardin. Ces poules sont souvent épuisées et traumatisées, malades et déplumées lorsqu’elles arrivent dans leur nouveau foyer, et c’est une vraie joie de les voir reprendre vie et s’épanouir. Elles ont quitté les cages et les bâtiments surpeuplés et peuvent désormais se promener librement, explorer, prendre des bains de poussière et déterrer toutes les fleurs qui avaient été si soigneusement plantées !

Est-il naturel que les poules pondent tous les jours ?

Les poules rescapées peuvent continuer à pondre des œufs pendant des années (ce n’est pas quelque chose qu’elles peuvent contrôler), même si ce processus prive leur corps de nutriments indispensables. Ce rythme de ponte quotidien, que l’on ne retrouve pas chez les autres oiseaux, est le résultat d’une sélection génétique intense menée sans considération pour le bien-être des poules. On peut compenser cette perte de nutriments en cassant les œufs et en laissant les poules les manger.

Certaines poules ont envie de couver. Et après une vie entière à voir leurs œufs leur être retirés, qui pourrait les blâmer ? Bien entendu, il est essentiel de respecter leurs comportements naturels et de leur permettre de les satisfaire.


Est-il éthique de manger leurs œufs ?

Mais si une poule ne s’intéresse pas à ses œufs, quel mal y a-t-il à les manger ? Certes, cela ne lui fait pas de mal, mais les vegan ne mangent pas de produits d’origine animale et n’ont pas besoin de le faire. Tous les nutriments dont nous avons besoin sont disponibles dans les plantes, et toutes les gourmandises dont nous pouvons avoir envie peuvent être préparées sans œufs. Il n’est pas nécessaire de donner l’impression que les œufs nous manquent au point d’élever nos propres poules pour pouvoir en manger un ou deux. Après tout, on aurait du mal à imaginer que quelqu’un soit en manque de lait au point de sauver une vache gestante !

Une option pour les vegan qui ont sauvé des poules est de donner les œufs à leurs voisin•es afin de réduire le nombre de ceux achetés dans le commerce. C’est faire d’une pierre deux coups : sauver des poules et réduire le nombre d’œufs achetés auprès des élevages intensifs.

La question des poules de basse-cour et des poules rescapées suscite de nombreux débats parmi les vegan, et il est important de respecter les arguments des deux côtés. L’essentiel, bien sûr, est que les animaux ne soient pas blessés ou exploités, et c’est un point sur lequel tout le monde peut tomber d’accord.

Relevez le défi Veganuary !

Veganuary, le plus grand mouvement vegan au monde, encourage les gens à manger vegan pendant le mois de janvier et tout le reste de l’année.