Véganisme et perte de poids | Veganuary

Véganisme et perte de poids

Alors que le taux d’obésité dans le monde ne cesse d’augmenter, pourquoi ne pas inverser la tendance et devenir vegan?

Véganisme et perte de poids
Unsplash

L’obésité est un facteur de risque connu de l’hypertension artérielle, du diabète de type 2, des maladies cardiovasculaires, de certains types de cancers (cancer du sein, de l’endomètre et de l’intestin), ainsi que d’autres maladies chroniques. Les vegan ont en moyenne un taux d’obésité inférieur au reste de la population.

  • En 2016, 50 % de la population française était en surpoids et 16 % était atteinte d’obésité.
  • Des études ont montré qu’en moyenne les vegan avaient un indice de masse corporelle (IMC) inférieur au reste de la population (végétariens compris). L’IMC est une valeur calculée à partir de la taille et du poids d’une personne, et servant à estimer sa corpulence.
  • Une étude publiée en 2015 dans la revue Nutrition compare l’efficacité de cinq modes d’alimentation (vegan, végétarien, pesco-végétarien, flexitarien et omnivore) pour la perte de poids chez des adultes en surpoids. Les personnes suivant une alimentation vegan ont perdu plus de poids que celles des autres groupes. L’étude conclut : « Une alimentation vegan pourrait donner lieu à une perte de poids plus importante que des recommandations plus modérées. »
  • Une méta-analyse d’essais randomisés sur les effets des alimentations végétariennes sur le taux d’obésité, publiée en 2016 dans le Journal of General Internal Medicine, indique que les alimentations végétariennes permettent une perte de poids plus importante que la restriction calorique, et qu’une alimentation vegan permet une perte de poids plus importante qu’une alimentation végétarienne.
  • Un essai contrôlé de deux ans, dont les résultats ont été publiés dans la revue Obesity, a comparé un régime modérément pauvre en graisses et une alimentation vegan. L’essai a montré que les vegan ont perdu significativement plus de poids que les personnes suivant un régime pauvre en graisses.

Bien sûr, on peut être vegan et ne pas manger sainement ni perdre de poids. Avec la multiplication des options vegan dans le commerce, il est de plus en plus facile de se nourrir de plats préparés et d’aliments transformés, en général gras et sucrés. Une alimentation vegan saine, nutritive et équilibrée se compose essentiellement de céréales, de légumes, de fruits, d’oléagineux et de légumineuses.

Relevez le défi Veganuary !

Veganuary, le plus grand mouvement vegan au monde, encourage les gens à manger vegan pendant le mois de janvier et tout le reste de l’année.